Arrêter de chercher.

Cela faisait au moins deux ans que je voulais déménager en région, dans la nature. Malgré mes démarches rien ne se faisait et je ne voyais que des obstacles. 

Et alors qu’il y a deux mois encore je me voyais passer un nouvel hiver en ville, plusieurs éléments se sont alignés et la possibilité de bouger s’est littéralement offerte à moi. Comme par merveille !

Pour moi la vidéo ci-jointe résume l’ingrédient principal de ce changement. Accepter pour mieux changer.

J’ai toujours eu une grande volonté de changer les choses, pour moi et pour le monde extérieur. Je suis quelqu’un qui a et qui a fais de nombreux projets.

J’ai beaucoup donné et poussé pour que ceux-ci se réalise. Maintenant j’ai changé d’attitude car ce n’est pas efficace et c’est épuisant pour rien !

Dans mon parcours, et c’est ce qui est montré à travers cette vidéo, j’ai réalisé que plus je ressens que je suis relié aux autres et à l’ensemble de la nature, moins j’ai besoin de chercher à accomplir ou réaliser ceci ou cela, et plus je suis présent à ce qui est, moins je souffre.

Je suis déjà passé par un mouvement et une attitude envers la vie qui étaient rigides et exigeants, car je cherchait tant de choses à l’extérieur de moi ! Plus je touche à l’unité et la complétude en moi, plus ce que je cherchais se manifeste, et mes actions s’alignent avec fluidité.

Bien sûr je vis encore régulièrement des blocages et des frustrations. Les accepter comme faisant partie intégralement de ma vie est ce qui m’aide à les faire se recycler en une énergie plus agréable et bénéfique, pour passer à autre chose !

Paradoxalement, plus j’accepte ce qui est et que je prend réellement contact avec, plus j’ai la capacité de changer une situation qui ne me satisfait pas. Je sais que c’est un principe difficile à accepter et à mettre en application au sein d’une société qui pousse à l’épuisement à travers l’agitation frénétique.

L’idée qu’il faille se tuer au travail et qu’il faille luter pour, par exemple, guérir et évoluer, est tellement ancrée en nous qu’elle s’insinue partout et dans toutes nos activités. Il ne suffit par de penser à lâcher prise, il faut aussi le mettre en application.

Pour préciser, il faut distinguer ne rien faire de relâcher. Mais c’est un autre sujet, je vous laisser regarder ce petit court-métrage !

~ Benoît

Voir la vidéo sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=aUmENB19MhA

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.